Ne le dis à personne

film2Long-métrage français. Genre : Thriller
Durée : 2h05 min Année de production : 2006

Réalisé par Guillaume Canet
Avec François Cluzet, André Dussollier, Marie-Josée Croze. D’après le roman Tell No One de Harlan Coben

Ce film a été lauréat de quatre César en 2007 : meilleur réalisateur, meilleur acteur (François Cluzet), meilleur montage et meilleure musique. Rien que ça.

Voyons un peu le synopsis : Sa femme Margot a été sauvagement assassinée par un serial killer. Totalement détruit, Alex ressasse jour après jour le souvenir bouleversant de son amour perdu.

Huit ans ont passé. Alex reçoit un e-mail anonyme. Il clique : une image ? Le visage d’une femme au milieu d’une foule, filmé en temps réel. Celui de Margot ?

J’avais particulièrement apprécié Mon Idole, le premier film de Guillaume Canet. Sorte de tragi-comédie déjantée et décadente, avec en particulier un extraordinaire François Berléand en sexy bunny.

Préparez-vous, dans ce second film, à être scotchés à votre fauteuil. Si, lorsqu’il commence, rien ne laisse entrevoir un tel choc, c’est parce que tout est calme et paisible. Un groupe d’amis partage une soirée, il règne une ambiance chaleureuse et détendue, la musique nous envoûte et nous berce, il y a de l’amour dans l’air… on y est presque. Alex aime Margot, Margot aime Alex, et le bonheur est palpable.

A l’issu d’une baignade nocturne et romantique, c’est le drame. Margot est assassinée sauvagement. Pourquoi ? comment ? Nous n’en savons rien. Un saut dans le temps nous expédie huit ans plus tard, avec les mêmes questions sans réponses. Des questions que se pose toujours Alex qui ne supporte pas de vivre sans Margot, et vit en apnée depuis la mort de sa chère et tendre. Et puis, alors que le huitième anniversaire de sa disparition approche, Alex reçoit un mail étrange…

A partir de cet instant, prenez une grande respiration, car cette intrigue va devenir votre propre enquête !

Les images se bousculent dans un labyrinthe de soupçons. La musique de Matthieu Chedid nous entraîne dans une course à la vérité sombre et envoûtante. Nous sentons que nous sommes en train de nous enfoncer dans un tourbillon glauque et sanglant digne des plus grands films noirs ! L’atmosphère est pesante, et on y croit, on s’accroche à ce personnage qui est guidé par cet amour plus fort que tout.

François Cluzet nous donne à voir certainement son plus grand rôle, plein d’émotions sans jamais tomber dans le larmoyant. Le film nous offre un homme bouleversé mais animé par un sentiment profond d’amour. Mais ici, pas de romantisme à l’eau de rose, juste une motivation profonde. Il y croit, et il court, il court poussé par cette guitare baryton, qui résonne en nous, et nous met sous tension.

On retiendra bien sûr cette traversée du périphérique dans laquelle se lance Alex.

Les fans du bouquin ne retrouveront pas tous les détails, ils seront transportés de New-York à Paris, avec une histoire un peu chamboulée, un puzzle mélangé, mais qui fonctionne parfaitement ! Les pièces ont retrouvé leur nouvelle place, guidées par un réalisateur qui a bel et bien fait ses preuves. Plus qu’une adaptation, c’est une atmosphère que Guillaume Canet nous offre ici. Ce thriller nous entraîne, nous submerge, et nous plait parce qu’il nous heurte et nous choque. Un excellent film.

Publicités

2 réflexions sur “Ne le dis à personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s